Deux études récentes montrent une contamination par des microplastiques dans l’eau du robinet et dans l’eau en bouteille.

 

Deux études publiées à quelques mois d’intervalles montrent une contamination quasi générale de notre eau de boisson.

Dans la première étude, les chercheurs de l'Université du Minnesota et de l'Université de l'État de New York ont collecté 159 échantillons au début de l'année 2017 dans différents pays (Ouganda, Inde, Indonésie, Beyrouth, Equateur, États-Unis, etc.) et en Europe.

L'analyse par un laboratoire de l'Université du Minnesota a démontré que «83% des échantillons contenaient des particules de plastique», affirment les chercheurs dans un rapport intitulé Invisible: le plastique à l'intérieur de nous.

Le nombre de microplastiques trouvés par litre allait de 0 à 57, avec une moyenne de plus de quatre par litre, et leur taille variait de 0,1 à 5 millimètres.

En considérant qu'une personne boit 2 à 3 litres d'eau par jour, elle pourrait ainsi ingérer 3 à 4000 microparticules chaque année, ont estimé les chercheurs.

Dans la deuxième étude publiée cette semaine par Orb Media, l'eau en bouteille de nombreuses grandes marques à travers le monde est contaminée par de minuscules particules de plastique, selon une étude. L'étendue des risques pour la santé humaine est encore inconnue.

Des chercheurs ont testé l'eau de plus de 250 bouteilles dans neuf pays (Brésil, Chine, Etats-Unis, Inde, Indonésie, Kenya, Liban, Mexique, Thaïlande). Ces travaux ont été menés sous la conduite de Sherri Mason, professeure à l'université de l'Etat de New York à Fredonia, selon un résumé de l'étude publié sur la plate-forme journalistique à but non lucratif Orb Media.

Du plastique a été trouvé dans 93% des échantillons d'eau en bouteille de plusieurs marques comme Evian, Nestle Pure Life, San Pellegrino, Aqua, Aquafina ou Dasani.

Il s'agissait notamment de polypropylène, de nylon et de polytéréphtalate d'éthylène (PET). En moyenne, les chercheurs ont trouvé dans chaque litre d'eau 10,4 particules d'une taille de l'ordre de 100 microns (0,10 millimètre). Les particules de plus petite taille étaient encore plus nombreuses: 314,6 par litre d'eau en moyenne.

Le meilleur moyen de se débarasser de ces polluants microscopiques est la solution de l'osmose inverse : cette méthode retire non seulement les micropolluants, mais aussi les bactéries, virus et autres amibes.

Vous trouverez de plus amples informations sur notre page dédiée aux osmoseurs domestiques.

Si vous désirez un renseignement personalisé, ou une offre de prix envoyez-nous un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

 

FaLang translation system by Faboba
 x 

Panier Vide

dlk_homeadress

ozone.ch Suisse
Chemin des Aulnes 1
CH-2400 Le Locle

Tél : +41 (0)32.841.77.55
Fax : +41 (0)32.841.77.57

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

dlk_usine

ozone.ch France
1 rue de l'Hermitage
F-74100 Ambilly

Tél : +33 (0)4.81.91.62.13
Fax : +33 (0)4.81.91.62.14

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

horaires d'ouverture:
lundi-vendredi
8.00 - 17.30 heures